Article
gouttes rue du colibri

Alimentation et cancer : quelles astuces pour arriver à s’alimenter tout au long du parcours de soin contre le cancer ?

Alimentation et cancer sont plus liés qu’on ne le pense. Conserver son poids est important pour mieux lutter contre la maladie. Toutefois, les effets secondaires rendent parfois difficile le fait de s’alimenter.  

Dans cet article nous allons vous donner quelques astuces qui se sont révélées d’une grande efficacité.

Vous avez des aphtes (mucites) et s’alimenter est douloureux. Comment faire ?

recette cuisine cancer

Certains médicaments de chimiothérapie enflamment les muqueuses de la bouche et provoquent des aphtes (ou mucites).

Ces aphtes peuvent être nombreux et rendre le temps du repas particulièrement difficile et douloureux.

Si vous mangez moins à cause des mucites, vous risquez de perdre du poids.

Aussi, voici quelques éléments pour vous aider avec ces « maudits » aphtes.

Alimentation et cancer : à éviter

  • Tout d’abord évitez certains aliments : gruyère, ananas, kiwi, tomate crue, noix, les agrumes, le pain grillé, les biscottes. Bizarrement, en voyant ces aliments, vous allez naturellement ressentir qu’il ne faut pas en manger.

    Alternative proposée : même si cela peut paraître bizarre, il est d’ailleurs très probable qu’à la vue de ces aliments, vous n’ayez naturellement pas envie de les manger.

  • Évitez également les épices. Certes, vous sentez moins les goûts et les renforcer aident à retrouver le plaisir des aliments. Vous pouvez leur substituer des plantes qui rehaussent le goût comme le laurier, le thym.

À privilégier

 

  • Epluchez TOUS les légumes et fruits et retirez la peau des fromages. Manger des légumes crus permet d’avoir un meilleur apport de nutriments et de vitamines. Par ailleurs, certains aliments apportent une sensation de fraicheur. C’est le cas des concombres et des carottes. Pour les fromages, tentez le chèvre frais.
  • Consommez des aliments mixés et onctueux.
    L’onctuosité adoucit les sensations des muqueuses. Certains aliments ont une onctuosité naturelle comme l’avocat, l’œuf dur, l’omelette (pas trop cuite), la pomme de terre tiède ou froide, les fromages à pâte molle, les fromages blancs et yaourts, la banane, la mie de pain fraiche etc. La crème fraiche aide à donner de l’onctuosité. Vous pouvez en mettre partout, sur un bout de viande, poisson ou légume !
    Les jours où les aphtes sont très douloureux, tentez de mixer votre repas en ajoutant une cuillère de crème. Rappelez-vous : l’objectif est de s’alimenter pour ne pas perdre de poids et garder suffisamment d’énergie !
    Dans la recherche d’onctuosité, vous pouvez aussi faire des soupes mixées, des purées et des compotes.
  • Privilégiez les aliments froids voire même congelés.
    Le chaud réveille les aphtes, alors que le froid anesthésie les muqueuses et donc soulage.
    En été, il est certes plus facile de manger des aliments froids comme une compote froide, un jus bien frais de légumes ou de fruits, une glace, une soupe congelée à sucer etc.
    En hiver, le froid donnant froid, on préfère manger chaud au tiède. Aussi sucez un glaçon juste avant de commencer à manger pour anesthésier.
  • En plus des bains de bouches recommandés par votre oncologue (6 fois par jour), ces astuces vous permettront de gagner en confort et retrouver du plaisir à manger.

Vous avez moins d’appétit, et vous mangez moins par repas. Que faire ?

Le type de tumeur (bouche, gorge, appareil digestif), le type de chimiothérapie, les mucites, les nausées, la douleur, la fatigue, … font qu’il est plus difficile de manger autant qu’avant pendant un repas. Aussi, osez manger en plusieurs fois par jour et en plus petites quantités. L’important est de conserver l’apport constant d’aliments. Surtout prenez soin de bien prendre des protéines.

Ainsi une autre astuce est de se préparer des jus. Si vous le pouvez, achetez ou faites-vous offrir un extracteur de jus. Vous pourrez ainsi facilement absorber les nutriments et vitamines des fruits et légumes crus. Les jus facilitent la digestion et régulent l’acidité de l’estomac ainsi que la détoxification du corps. Attention cependant à ne pas substituer  les jus aux repas !

Très important également, faites le choix de légumes et fruits bio. Quelques associations :

  • Pommes, carottes, oranges
  • Carotte, épinards
  • Carotte, betterave, céleri
  • Choux

Avec des envies qui changent toutes la journée, l’idéal est d’avoir un réfrigérateur bien plein pour avoir un large choix.

Si vous êtes vite écœuré, une autre astuce consiste à préparer des choses en petites quantités dans des verrines ou sur une assiette. On aura intérêt à manger différents aliments en petites quantités favorise un apport de toutes les catégories d’éléments (lipides, glucides, protéines).

Les odeurs de nourriture provoquent des nausées importantes

Avec les traitements, les nausées peuvent être présentes. Elles sont renforcées les jours suivants la chimiothérapie. Aussi, privilégiez des aliments à faible odeur. Tel est le cas des aliments froids. Pour les aliments cuisinés, favorisez les cuissons qui laissent échapper peu d’odeur comme les cuissons vapeur ou en papillote.

Si vous pouvez, commandez, faites-vous préparez des repas ou faites-vous aider pour les préparer. Cela sera moins fatigant et permettra aussi à votre entourage de se sentir utile.

Pour diminuer les nausées, tentez de prendre de la menthe en tisane ou en pastilles.

Vous constatez une perte du goût qui se poursuit dans le temps

La perte de goût est un effet quasi généralisé. Parfois, vous pouvez même avoir l’impression que les aliments ont changé de goût.

Pour y remédier, vous pouvez utiliser des épices pour relever les plats. Surtout privilégiez les épices douces comme le cumin, le thym, le laurier, le curry, la coriandre aux épices piquantes comme le curry vert, le tabasco, le poivre ou le piment.

Vous avez régulièrement un goût métallique dans la bouche

Les jours où le goût métallique domine, tentez de changer les couverts métalliques par des couverts en plastique ou en bois. Privilégiez aussi le bain de bouche avant de manger afin de vous défaire de cette impression et faites-en un après le repas.

Tentez également un jus de citron dilué dans de l’eau pour vous rafraichir la bouche et couper le goût désagréable.

recette cuisine cancer

Existe-t-il des livres qui donnent des recettes faciles ?

La Cheffe Emmanuelle Coureault que nous avons interviewé, a été confrontée à cette problématique d’alimentation lorsque sa sœur fut touchée par un cancer.
De cette expérience est né un livre « 90 recettes à savourer et partager en soins pour un cancer ». Dans ce livre, vous trouverez des idées à la fois faciles à réaliser et nourrissantes. Des recettes à faire à plusieurs pour avoir un vrai moment de partage ! Visitez son site Nouvelle Aventure Nutritive il dit l’essentiel !

Nous avions eu le plaisir d’inviter Emmanuelle Coureault lors d’un atelier digital.

Alimentation et cancer sont vraiment liées. S’alimenter est essentiel pour avoir la force et l’énergie nécessaire pour lutter contre un cancer. Il est important de consulter et demander des conseils auprès de l’équipe médicale dès que vous sentez que les choses se compliquent.

Le parcours de soins réserve bon nombre d’inconforts aussi, dès que vous pouvez, chouchoutez-vous. Cela peut commencer par des vêtements créés pour les soins et ultra-doux pour votre peau et continuer par des crèmes et du maquillage.Alimentation et cancer