gouttes rue du colibri
Article – blog du colibri

Activité physique adaptée : l’exemple inspirant du CLB

Rodolf Mongondry, responsable de l’APA (activité physique adaptée) au sein du Centre Léon Bérard, nous fait l’honneur de nous présenter un bel exemple de cette pratique.

Le Centre Léon Bérard, souvent appelé CLB, constitue l’un des 18 Centres de Lutte Contre le Cancer (CLCC) français. Il s’agit de centres de soins traitant uniquement de cancers, contrairement à la majorité des hôpitaux qui couvrent plusieurs pathologies.

Les CLCC se regroupent au sein d’une même fédération, Unicancer.

Le CLB est donc un établissement 100% dédié à l’oncologie : du dépistage jusqu’à la prise en charge du cancer, en passant par la prévention de manière générale. Centre de cancer régional, il accueille donc les patients d’Auvergne Rhône Alpes, ce qui représente à peu près 40 000 patients accompagnés et pris en charge au sein de l’établissement par an.

Également enseignant en Activité Physique Adapté, Rodolf gère ainsi l’un des services de l’établissement : l’espace pyramide.

activité physique adaptée, exemple au CLB ave Rodolphe Mongondry

Quel exemple du CLB en activité physique adaptée ?

L’Activité Physique Adaptée au CLB dépend de l’unité Cancer et Environnement.

Cette unité a notamment pour but de comprendre :

  • les facteurs de risque et d’environnement qui vont déclencher un cancer,
  • les éléments qui vont participer à sa guérison.

L’unité a également pour mission d’agir auprès des patients dans le cadre de projets de recherche et de pratiques cliniques qui incluent l’APA.

Le CLB a ainsi été le premier centre de lutte contre le cancer à proposer, en 2010, cette approche non-thérapeutique aux patients pendant les traitements.

Aujourd’hui, le centre compte 9 enseignants en APA, dans un espace de 300 m2 dédié.

Cela fait du CLB un pôle de référence en France sur l’activité physique adaptée en cancérologie.

exemple d'une salle au Centre Léon Bérard pour pratiquer l' activité physique adaptée exemple au CLB ave Rodolphe Mongondry

Quelles sont les disciplines pratiquées au CLB ?

Pour les adultes, le CLB propose de multiples disciplines en fonction des préférences de chacun. Sont ainsi proposés Pilates, yoga, marche nordique, machines de sport, rameur, vélo, fit dance, gym, aquagym.

Pour accompagner tous les patients, on organise également des séances en visio ainsi qu’en chambre stérile, avec du matériel  prêté en chambre.

Pour les enfants, c’est encore plus ludique : foot, basket, tennis ,tir à l’arc , escrime, boxe, …

pyramide de lumière au-dessus de la salle d'APA

A quoi ressemble une séance d’APA pendant les soins ?

Généralement, la séance se fait en trois temps :

  1. l’échauffement, comme tout pratiquant sportif qui doit préparer ses muscles, son cardio,
  2. le corps de séance, avec des exercices prévus par rapport à la discipline choisie,
  3. l’étirement, un retour au calme, qui permet de faire un travail de respiration.
exemple d'équipements utilisés en activité physique adaptée

Quelle régularité d'activité physique ?

Tout dépend du programme du patient.

  • Les patients hospitalisés vont pouvoir venir jusqu’à 5 fois par semaine.
  • Ceux en hôpital de jour peuvent venir le jour de leur hospitalisation.
  • Ceux qui habitent à côté du centre peuvent venir 1 à 2 fois par semaine.
  • Ceux en visio ont une séance toute les semaines.

L’objectif est d’être régulier.

Avec les traitements, les patients ne peuvent pas avoir l’intensité qu’ils espèrent. La régularité permet de la retrouver progressivement.

Au plus le patient va bouger, au plus il va ressentir des bénéfices et de la facilité à bouger. Au mieux il va donc se sentir.

échelle de perception de l'effort utilisée par exemple en activité physique adaptée

Il aura encore plus envie de bouger, il va plus bouger etc.

Le but est d’alimenter ce cercle vertueux perpétuellement et de limiter le temps d’inactivité dans la journée.

Au total, le CLB a accompagné 1200 patients en APA en 2021.

Cet espace temps permet d’avoir une activité sociale, d’échanger sur la maladie ou justement d’échanger sur autre chose que la maladie.

Même si l’APA se passe au centre, elle permet de revenir pour autre chose que des traitements, les patients se sentent plus vivants.

Quel est le retour des patients du CLB sur l'APA ?

Nous menons une enquête depuis 2019 auprès des patients pour connaître leurs impressions sur le programme d’activité physique, et leur situation aujourd’hui.

Très globalement, ils rapportent une très bonne satisfaction de ce qui est proposé.

Les programmes sont en effet vraiment personnalisés car toute l’équipe se met à l’écoute des patients et de leur préférence.

L’APA, c’est un support d’intervention. Donc peu importe la discipline, l’important est d’adhérer à la pratique, trouver quelque chose dans lequel les patients vont trouver du plaisir.

Surtout dans une période de vie compliquée où les moments de plaisir s’avèrent primordiaux.

Cela constitue un bon moteur pour prendre des bonnes habitudes et surtout les maintenir dans le temps.

Les enseignants ne visent pas une intervention instantanée uniquement. L’activité physique est ingrate : si on arrête, les bénéfices disparaissent.

Il est donc important que les patients ancrent ces habitudes sur le long terme .

Y a-t-il un suivi d'APA post-traitements ?

Après l’APA, on fait un bilan avec le patient pour constater les progrès effectués et parler de l’orientation post-programme.

On établit des liens avec les structures qui leur correspondent le plus, suivant le niveau géographique et les préférences d’activité.

Le réseau Onco-Aura a mis en place une plateforme “Ressources” avec un annuaire en ligne répertoriant tous les lieux de pratique référencés d’activité physique adaptée.

Les enseignants restent à l’écoute au moindre doute ou question.

Qui fait partie de l’équipe APA au CLB ?

Il y a 9 enseignants en APA, tous dotés d’un niveau master en APA.

L’équipe, assez large en termes de profils, travaille avec des attachés de recherche clinique, qui ont un rôle dans l’accompagnement des projets de recherche.

En effet, 14 projets sont menés dans le cadre de l’APA en cancérologie pour démontrer la faisabilité de certains dispositifs par exemple, ainsi que l’efficacité de l’activité physique adaptée par rapport à une population, une intervention. 2 doctorants en APA notamment travaillent sur ces études.

Quelle formation pour devenir enseignant en APA ?

Le choix de la spécialité APA et Santé en licence permet de devenir enseignant dès la licence. De manière générale, les professionnels vont jusqu’au niveau master.

Rodolf a ainsi fait une formation universitaire STAPS (Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives) spécialisation en Activité Physique Adaptée et Santé jusqu’au niveau master.

Il est enseignant en APA depuis 2017. Il a commencé au centre Léon Bérard où il est aujourd’hui responsable de l’APA.

 

 

Un grand merci à Rodolf pour nous avoir fait découvrir les coulisses de l’activité physique adaptée au Centre Léon Bérard !

Nous expédierons toutes les commandes passées jusqu’au 23 décembre à 16h.

Et reprendrons les livraisons le 2 janvier.

Passez de Belles Fêtes !