Article
gouttes rue du colibri

Chant-thérapie et cancer par Béatrice

Portrait de Béatrice, ancienne patiente du cancer, qui nous raconte les bienfaits du chant
Comme d’autres formes d’expression artistique, le chant peut opérer comme une thérapie dans plusieurs pathologies et notamment dans le cancer.

Il agit sur les personnes qui le pratiquent en soulageant les tensions émotionnelles, en apaisant.
Son action porte également dans la relation aux autres, en développant les facultés d’expression et de communication.

En parcours de cancer, cette forme vocale d’art-thérapie peut ainsi amener du bien-être au patient et les aider à mieux vivre les soins.

Poursuivons l’interview de notre multi-artiste préférée, Béatrice, qui compte également le chant comme corde à son arc. Elle va nous faire découvrir les vertus thérapeutiques que lui prodigue le chant.

Après nous avoir parlé de la sculpture dans la première interview, peux-tu nous raconter le chant ?

Pendant mon traitement contre le cancer, j’ai arrêté l’art-thérapie et n’ai pas démarré d’autres activités artistiques. Mais je n’ai jamais cessé d’y penser, puisque cela constitue une activité qui m’attire depuis toujours.

J’ai fini mes traitements, j’ai fait ma rééducation, j’ai repris le boulot. Mon parcours avait commencé mai 2017. En juillet 2018, je reprenais ainsi ma vie là où elle était et comme elle était. Besoin impératif pour moi à ce moment-là : il fallait alors que je retrouve mon univers.

En septembre 2018, j’entends à la radio qu’il y a une grosse chorale vauclusienne qui ouvre une antenne à Lyon. Or je chante tout le temps, je suis un vrai jukebox. Tu commences une musique et je chante le reste de la chanson. Et je me suis toujours dit qu’un jour, j’aimerais bien tenter une chorale. Mais pas une chorale où on te teste à l’entrée pour savoir quel est ton niveau ou dans quelle case tu entres.

Et là je me dis « pourquoi pas ? ». Depuis le temps que j’en ai envie. Du coup, j’ai appelé, j’ai demandé quels étaient les prérequis et on m’a répondu « le sourire et la bonne humeur ». « C’est bon, j’en ai en stock. Ça commence quand ? » « Vendredi ». Et le vendredi, j’étais là et j’y suis toujours.
Je m’éclate, j’adore, chanter est un exutoire.

Car ça apporte de la joie et de la bonne humeur. Chanter fait ainsi du bien à la tête et au corps, moi je trouve ça magique.

Indépendamment de la chorale, je chante.

Mais si, en plus, je retrouve d’autres copines qui se font plaisir en chantant, c’est juste des moments de bonheur. Et pendant ce temps, je n’ai pas de cancer, je ne suis pas malade, je ne suis pas fatiguée, je suis super bien, là où je dois être !
Spectacle de chant donné par la chorale où chante Béatrice

Le chant faisait-il déjà partie de ta vie pendant les traitements contre le cancer ? Et avant ?

Oh oui, j’ai toujours chanté. Avant, j’avais une personnalité plus réservée, plus pudique, alors je chantais dans ma tête, pas devant les gens. Ma mère me grondait petite car je ne chantais pas, je fredonnais.

Aujourd’hui, je chante vraiment. A tue-tête et je m’éclate.
Béatrice en plein chant parmi les choristes

Quels sont les bienfaits que tu trouves dans le chant ? Agit-il comme une thérapie pour toi ?

Chanter m’apporte beaucoup d’énergie positive, un peu comme quand tu fais du sport. Je ne suis pas sportive et j’ai beaucoup de mal à me mettre dans le sport. Mais je comprends qu’il déclenche de l’endorphine qui fait du bien au corps, à la tête, partout. Et qu’on se sent ainsi mieux, qu’on est alors mieux armé et protégé. Notamment pour absorber des situations comme celle d’aujourd’hui avec le Covid, où l’on ne se sent pas bien, un peu angoissé.
Et bien moi, je résiste, grâce au chant ! Même dans les périodes où j’étais déprimée, dans la maladie ou en-dehors, chanter m’a toujours aidée. Même des chansons tristes ça aide à pleurer. Chanter des chansons gaies, ça aide à s’exprimer, à rire voire à être un peu bête (car il n’y a pas d’âge pour cela !). Bref, le chant agit comme une thérapie dans plein de situations de vie difficiles, comme un cancer.

Le chant offre ainsi un moyen de te libérer, de décharger peut-être un surplus d’énergie. Tu reprends alors la pêche. Quand tu n’as pas le moral, tu vas rejoindre les copines à la chorale, tu passes une heure et demi à chanter, tu ressors de là, tu es boostée pour la semaine.

As-tu des conseils sur le chant à donner à une personne en traitement de cancer ?

Oui, tester ! On peut s’autoriser à faire des choses. Comme j’ai fait lorsque j’ai chanté à Orange devant 9000 personnes, ce que je n’aurais jamais imaginé possible avant la maladie !

Et poursuivre si on ressent les bienfaits, ou tenter une autre activité si le chant n’est pas adapté à soi. Le chant est une des formes de thérapie par l’art qui peut aider pendant un cancer mais il y en a plein d’autres !


Merci Béatrice pour ce temps d’échange ! Rendez-vous à ton prochain concert à Orange, pour faire le plein d’une belle énergie et libérer les tensions !