Chimiothérapie

chimiothérapie effets secondaires

Table des matières

Qu’est-ce que la chimiothérapie ?

Traitement médical essentiel dans le cancer malgré ses effets secondaires, la chimiothérapie s’utilise pour éliminer les cellules cancéreuses qui se développent de manière incontrôlée dans le corps.

Elle repose sur l’utilisation de médicaments spécifiques, appelés cytotoxiques, qui ont la capacité de détruire ou de ralentir la croissance des cellules cancéreuses. En effet, ils agissent en interférant avec les mécanismes de division cellulaire, empêchant ainsi la progression du cancer.

Ce traitement peut également s’appliquer dans certains cas de maladies auto-immunes.

Comment est-elle administrée ?

La chimiothérapie peut s’administrer de différentes manières, notamment par voie intraveineuse, orale ou même topique, en fonction du type de cancer et de sa localisation.

Injection intraveineuse par perfusion

Icône de perfusion, utilisée notamment pour la chimiothérapie, traitement essentiel du cancer malgré ses effets secondaires

A travers un dispositif de perfusion (dans le thorax, dans le bras, dans la cuisse), qui permet de ne pas abîmer les veines superficielles.

Voie orale

Image de médicaments, pouvant être de chimiothérapie, traitement essentiel du cancer malgré ses effets secondaires, ou du diabète

Par la prise de gélules

Voie topique

Image d'une crème pour la peau, une des formes d'administration de la chimiothérapie, traitement essentiel du cancer malgré ses effets secondaires

Par l’application, sur la peau, de crème, lotion ou onguent

Comment fonctionne la chimiothérapie ?

Les médicaments de chimiothérapie circulent dans le sang et atteignent ainsi les cellules cancéreuses présentes dans différentes parties du corps. Ils atteignent donc non seulement les cellules de la tumeur initiale que les cellules éventuellement propagées (métastases) hors du site d’origine.

En ciblant les cellules à division rapide, la chimiothérapie vise à stopper leur croissance. Cependant, elle peut également affecter temporairement les cellules normales se divisant rapidement, telles que les cellules sanguines et les cellules intestinales, ce qui explique certains des effets secondaires associés au traitement.

À quel moment intervient-elle ?

Il est impossible de répondre à cette question car chaque cas de cancer est unique.

Le choix des traitements, y compris la chimiothérapie, dépend en effet de nombreux facteurs, notamment le type de cancer, son stade, l’état de santé général du patient et ses préférences personnelles.

L’option de la chimiothérapie, de sa combinaison avec d’autres thérapies (chirurgie, radiothérapie…) et la planification de ces différents traitements dans le temps seront donc fonction de tous ces paramètres.

Un protocole de soins élaboré par les équipes médicales compétentes sera proposé au patient. Ce dernier pourra alors prendre des décisions éclairées sur son parcours de soins.

La chimiothérapie peut ainsi intervenir en premier traitement, on parle alors de chimio néoadjuvante. Suivie d’une chirurgie, elle permet de diminuer la tumeur et maximiser les chances de succès de l’opération.

Une chimio adjuvante intervient au contraire après une chirurgie pour diminuer le risque de récidive.

Souvent administrée avant la radiothérapie, elle peut cependant se prescrire en même temps pour augmenter l’effet de la radiothérapie. On nomme chimioradiothérapie cette  combinaison de traitements administrés en parallèle.

La chimio peut intervenir dans un grand nombre de cancers, notamment du poumon, colorectal, du sein, de la prostate.

Où est-elle administrée ?

Selon leur protocole de soins, les patients vont recevoir leur traitement de chimiothérapie :

  • lors d’une hospitalisation classique, lorsqu’ils sont hébergés pour une certaine durée (plusieurs jours ou semaines) dans un service hospitalier ;
  • en hôpital de jour, lorsqu’ils ne passent qu’une journée ou demi-journée à l’hôpital ;
  • à domicile, avec l’aide de professionnels de santé et d’équipements spécialisés. 

Quels effets secondaires des traitements ?

La chimiothérapie peut engendrer divers effets secondaires, qui varient d’une personne à l’autre en fonction de facteurs tels que le type de médicaments utilisés, la dose et la durée du traitement, ainsi que la santé globale du patient.

Nous citons ici les effets secondaires les plus courants :

  1. Fatigue : beaucoup de patients la ressentent de manière accrue pendant et après les séances de chimiothérapie.
  2. Nausées et vomissements : ces symptômes peuvent être contrôlés avec des médicaments anti-nauséeux.
  3. Perte de cheveux : certains médicaments de chimiothérapie peuvent provoquer la perte temporaire de pilosité (cheveux, cils, poils).
  4. Altérations du goût et de l’appétit : certains patients signalent des changements de goût et une diminution de l’appétit.
  5. Baisse du nombre de cellules sanguines : cela peut entraîner une augmentation du risque d’infections, d’anémie et de saignements.
  6. Problèmes gastro-intestinaux : diarrhée, constipation et ulcérations peuvent survenir.
  7. Problèmes de peau : l’épiderme peut devenir sec, sensible ou sujet aux éruptions cutanées.

Quelles avancées pour la chimiothérapie ?

La chimiothérapie, qui existe depuis plusieurs décennies, reste un pilier essentiel dans la lutte contre le cancer.

Bien qu’elle puisse engendrer des effets secondaires désagréables, elle a également permis à de nombreuses personnes de vaincre la maladie et de reprendre le contrôle de leur vie.

Au fil des années, la recherche médicale a permis d’en améliorer les résultats tout en réduisant certains de ses effets secondaires.

Les avancées continues  offrent de nouvelles perspectives pour améliorer l’efficacité de la chimiothérapie et réduire son impact sur la qualité de vie des patients (nouvelles formulations de médicaments et des stratégies de traitement plus ciblées).

En parallèle, d’autres types de médicaments, aux modes de fonctionnement différents, ont également vu le jour.

C’est la combinaison de ces différents médicaments et des autres traitements (radiothérapie et chirurgie) qui permet d’optimiser les résultats obtenus. Une approche multidisciplinaire pour mieux cibler les cellules cancéreuses tout en préservant les tissus sains.

Quels sont les thérapies complémentaires ?

Au delà des traitements médicaux, l’approche pluridisciplinaire concerne également d’autres types de soins. Ils agissent sur les symptômes, atténuent les conséquences indésirables des traitements et améliorent la qualité de vie.

Plusieurs appellations les désignent : soins de support, médecines douces, thérapies complémentaires ou interventions non médicamenteuses.

Les soins de support sont de nature très variée. Ils recouvrent :

    • des pratiques non médicales, comme un acte de kiné, un soin de socio-esthétique ou une séance de sophrologie,
    • des produits, comme une prothèse capillaire,
    • des activités, comme le sport adapté aux capacités du patient,
    • de l’accompagnement par des personnes formées (associations par exemple).

A chaque patient de trouver ceux qui vont soulager les effets secondaires de la chimiothérapie.

 

À la recherche d’idées pour mieux vivre le quotidien avec un dispositif de perfusion utilisé en chimio ? Consultez la page correspondant à l’emplacement du cathéter  :

Nous expédierons toutes les commandes passées jusqu’au 23 décembre à 16h.

Et reprendrons les livraisons le 2 janvier.

Passez de Belles Fêtes !