NOTRE MISSION : AMÉLIORER LE QUOTIDIEN DES PATIENTS PENDANT LES SOINS… ET PLUS ENCORE !

Nous concevons des lignes de vêtements et accessoires conçus comme des cocons pendant un cancer.

Ils adoucissent les moments de fragilité vécus par les patients lors de cette période de vie qu’est la maladie.

groupe portant les vêtements et accessoires contre le cancer

POURQUOI CETTE MISSION ?

Car nous sommes intimement convaincues que le bien-être joue un rôle essentiel dans la santé. Et nous voulons faire notre part dans ce combat pour le faire reconnaître et prendre en charge.

COMMENT MENONS-NOUS CETTE MISSION ?

En identifiant des situations d’inconfort vécues pendant les périodes de soins, soit par nous-mêmes, soit par le retour des patients ou soignants que nous rencontrons sur notre chemin.

L’expérience de cancer d’Angeline lui a ainsi révélé divers désagréments tout au long de son parcours de soins, qu’elle aurait rêvé éliminer par des solutions adaptées.

En interrogeant plusieurs patients, aidants et soignants, nous déterminons précisément la ou les problématiques vécues. Nous concevons des solutions dont les prototypes seront testés par les patients pour amélioration jusqu’à la version finale, qui apporte une réponse technique adaptée aux soins.

Mais pas seulement.

Si l’aspect technique est important, l’esthétique est également essentielle. Pourquoi ? Car la maladie, et le cancer en particulier, peut altérer l’opinion que l’on a de soi-même, notamment par les changements d’image corporelle qu’il provoque. Or bien recevoir ses traitements nécessite d’y consacrer toute son énergie. Garder une bonne estime de soi joue donc un rôle crucial dans l’accomplissement de cette mission.

En portant des vêtements et accessoires qui ne disent pas « malade », vous soignez alors votre image corporelle pendant le cancer. Vous renforcez et entretenez ainsi votre estime de soi et êtes mieux armé pour suivre vos traitements.

Aussi portons-nous une attention particulière à l’image que véhiculent nos produits. Nous travaillons avec des stylistes pour garantir qu’elle soit proche de celle des vêtements et accessoires du quotidien, non marquée par la maladie, le cancer en particulier. Nous proposons également différents look, casual ou plus urbain, uni ou avec des motifs afin que chacun puisse trouver son style.

NOTRE PREMIER COMBAT : LES SOINS DE CHIMIOTHERAPIE PENDANT UN CANCER

Les traitements de chimio sont agressifs et entraînent de nombreux effets secondaires.

Beaucoup de produits ont déjà été conçus pour compenser les effets les plus difficiles à supporter :
  • perte de cheveu
  • fragilisation de la peau et des ongles
Mais il reste de nombreux désagréments sans solution : froid, inconfort, perte d’intimité, absence de praticité… Ils sont causés par les traitements et par les dispositifs qu’ils imposent.

LES DISPOSITIFS PERMETTANT LA PERFUSION

Administrer les traitements médicaux dans des petites veines comme celles du bras peut être difficile. Elles sont fragiles alors que les produits de chimiothérapie sont agressifs. D’autre part, les injections répétées deviennent vite douloureuses.

Aussi les médecins vont-ils équiper le patient d’un dispositif qui va permettre d’éviter ces problèmes. C’est dans ce dispositif que la perfusion de chimio va être injectée. Il y a deux types de dispositifs.
  • Le PAC®, pour port-a-cath® ou chambre implantable ou chambre implantable percutanée ou CIP, se compose d’un boîtier et d’un cathéter (tuyau souple et fin dont une extrémité part du boîtier et l’autre est reliée à une veine). Il est entièrement placé sous la peau, en haut du thorax, au cours d’une courte intervention chirurgicale sous anesthésie locale.
  • Le PICC Line ou cathéter central à insertion périphérique est un long tuyau fin et souple, introduit dans une veine profonde du bras qui rejoint une veine cardiaque. Son autre extrémité ressort du bras (au niveau du biceps) : elle est maintenue par un pansement au niveau du site d’insertion. Pour le poser, les équipes soignantes utilisent une aiguille fine, qu’ils guident sous échographie.

POURQUOI PORTER DES VÊTEMENTS ADAPTÉS AU PAC® PENDANT UN CANCER ?

POUR LIMITER LE BESOIN DE SE DÉNUDER

L’infirmière a besoin d’accéder à une large zone (10x10cm) autour du boîtier PAC® pour désinfecter, poser la perfusion et vérifier régulièrement le bon fonctionnement.

Aussi, selon les caractéristiques du vêtement que vous portez, vous devrez :
  • vous dévêtir s’il s’agit d’un col roulé, d’un col montant ou d’un col rond étroit ;
  • l’étirer pour vous dénuder en partie s’il a un col échancré ;
  • le laisser ouvert s’il s’agit d’une chemise.
Une fois la perfusion installée, vous resterez alors partiellement dénudé pendant la durée d’injection du traitement, pour permettre le placement du tube reliant la chambre implantable à la poche de chimio suspendue à la potence.

Se retrouver ainsi partiellement dénudé constitue une atteinte à l’intimité. Certes on accepte tout du personnel soignant : la nudité en fait partie. Mais on se sent mal, démuni, on perd en dignité et en humanité.  

POUR gagner sensiblement en confort

En quoi est-ce inconfortable ?

Les zones du corps non couvertes laissent entrer l’air, augmentant la sensation de froid. Or la thermorégulation naturelle du corps ne se fait plus correctement à cause des traitements de chimio.  Avoir froid affaiblit l’organisme et augmente le risque de tomber malade. En cas de fièvre, une mise en pause du traitement pourra s’imposer. Il faut en effet avoir un corps en bonne forme pour résister à des traitements agressifs.

Selon le vêtement porté, on peut d’autre part avoir à le laisser étiré pendant la séance de perfusion. Cela crée des tensions désagréables sur la peau. Également, cela limite également la liberté de mouvement. Cela est d’autant plus incommodant lorsqu’on doit se déplacer avec la perfusion pour une pause technique par exemple.

Enfin, à moins d’allergie, on supporte tout type de tissu quand on est en bonne santé. Ce n’est plus le cas pendant les traitements, qui fragilisent la peau et la rendent hypersensible. Les matières synthétiques notamment renforcent l’irritation et la gêne.

Certes, des milliers de patients équipés du dispositif PAC® ont vécu jusque-là leurs séances de chimio dans l’inconfort. Parce qu’ils n’avaient pas le choix.

Mais on peut aujourd’hui y mettre fin. En portant un vêtement adapté, vous décidez de ne plus subir cet inconfort qui s’ajoute aux nombreux éléments compliqués du parcours de cancer.

Vous choisissez alors d’avoir chaud avec un vêtement complètement fermé autour des tubes de la perfusion.

Également, vous adoptez la douceur avec un tissu qui respecte votre peau ultrasensible.

Vous faites d’autre part le choix de votre intimité et de votre dignité, qui vous permettent d’accueillir sereinement l’entourage en conservant votre élégance habituelle.

De plus, vous simplifiez vos éventuels déplacements pendant la séance, avec les tubes maintenus par le vêtement.

EN BREF : POUR BIEN RECEVOIR LES SOINS

Tous ces bienfaits concourent ainsi à libérer votre esprit et votre corps. Vous allez donc pouvoir vous focaliser sur votre mission : accueillir le traitement dans les meilleures conditions possibles. Pour qu’il agisse efficacement.

POURQUOI PROTÉGER LE PICC LINE PAR DES ACCESSOIRES AU COURS D'UN CANCER ?

L’extrémité du cathéter qui ressort du bras constitue un stress permanent.
  • En s’accrochant, elle risque d’arracher le dispositif.
  • En bougeant trop souvent, elle risque de décoller le pansement qui maintient le cathéter au niveau du site d’insertion risque et d’entraîner une infection.
La partie du cathéter visible constitue d’autre part un rappel constant de la maladie. Pour le patient, pour ses proches et pour toutes les personnes croisées.
En portant un manchon qui recouvre et maintient le dispositif, vous décidez d’alléger votre charge mentale de ce stress et de retrouver ainsi une plus grande liberté de mouvements.

Il met d’autre part un voile sur la maladie, permettant de l’oublier et d’être considéré par les autres en tant que personne et non en tant que malade.
Le manchon protège ainsi votre bras avec un tissu doux et sain.
Enfin, vous gardez votre autonomie car il s’enfile d’une seule main.

NOTRE DEUXIÈME COMBAT : LES AUTRES SOINS QUE LA CHIMIO

LES AUTRES MOMENTS DU PARCOURS DE CANCER

Même si nos vêtements et accessoires ont été spécifiquement conçus pour répondre à des problématiques de chimio, le retour reçu de patientes nous a appris qu’ils avaient une utilité à d’autres moments du parcours de soins en cancer.

La radiothérapie engendre progressivement une brûlure sur et autour de la zone irradiée. Dans le cancer du sein, l’épiderme du buste devient ainsi particulièrement sensible au contact du vêtement.

Nos tissus, choisis pour leur grande douceur, sont bien supportés par les peaux ainsi altérées. Les patientes ont ainsi continué à porter leur vêtement pendant la phase de radiothérapie.

La chirurgie modifie également la sensibilité des tissus opérés, qui ne supportent alors plus n’importe quel vêtement. D’autre part, dans le cancer du sein notamment, elle entraîne des douleurs dans le bras du côté opéré (tumorectomie, mastectomie, retrait de ganglions). Ce dernier perd alors en mobilité, rendant difficile l’habillage. Avec la possibilité d’ouvrir très largement l’encolure de nos vêtements, s’habiller n’exige pas de lever les bras. En laissant le bras vers le bas, on peut enfiler une première manche puis passer la tête puis enfiler la deuxième manche sans lever les bras (voir vidéo). Le vêtement devient alors le compagnon idéal pour cette période de mouvements limités.

LES AUTRES PATHOLOGIES QUI UTILISENT LES MÊMES DISPOSITIFS DE PERFUSION

Si le PAC® et le PICC Line sont utilisés en chimiothérapie, ils servent également dans d’autres applications de perfusions répétées, liées à des pathologies diverses :

  • Antibiothérapie pour lutter sur une période longue contre des infections (cas de mucoviscidose, lors de suites d’opérations…)
  • Nutrition parentérale, lorsque l’alimentation par le tube digestif n’est pas possible.

Conçus initialement pour un cancer, nos vêtements et accessoires s’adaptent donc à de nombreux autres parcours de maladie. Tous ceux qui nécessitent le port d’un dispositif de perfusion. 

Abonnez-vous à notre Newsletter !

Rassurez-vous nous n’allons pas vous inonder de mails 

Soyez informés de nos événements en vous inscrivant à notre NEWSLETTER !