Cathéter veineux brachial

cathéter perfusion

Table des matières
Produits Rue du Colibri

Qu’est-ce qu’un cathéter veineux dans le bras ?

Un cathéter, notamment utilisé dans la perfusion, est un tube fin et souple qui sert à transporter un liquide entre l’intérieur de l’organisme et l’extérieur.

On le positionne dans le bras lorsqu’on a besoin d’atteindre des éléments qui s’y trouvent.

Dans la majorité des cas, il s’utilise pour un accès direct et répété à la circulation sanguine. On parle alors de cathéter veineux, dont une des extrémités se place au niveau d’une veine. Il évite ainsi de piquer plusieurs fois dans les veines du bras.

Il peut tout à fait s’utiliser dans les deux sens. De l’intérieur du corps vers l’extérieur pour prélever du sang, ou inversement pour injecter des liquides. 

Pour certaines utilisations, le cathéter veineux s’installera à un autre endroit que le bras (dans le thorax ou la cuisse).

Quelles fonctions d'un cathéter au niveau du bras ?

Même si les cathéters dans le bras sont majoritairement de nature veineuse, ils peuvent également s’utiliser pour une utilisation de drainage.

Perfusion

Lorsqu’un patient doit recevoir des injections de manière répétée, on utilise un cathéter pour perfusion dont une extrémité se positionne dans un vaisseau sanguin. Il peut ainsi s’agir d’une veine :

  • superficielle, souvent située au niveau de l’avant-bras ou du dos de la main ; on parle alors de cathéter veineux périphérique (CVP) qui est une des voies veineuses périphériques (VVP) ;
  • profonde, en partie haute du bras ; on parle alors de Midline, une autre voie veineuse périphérique.
  • cardiaque (la veine cave à la jonction avec l’oreillette droite) ; on parle alors de cathéter veineux central (CVC).

Drainage

Un cathéter peut s’utiliser après une intervention chirurgicale. Il permet alors l’élimination des sécrétions (pus, lymphe, sang…) engendrées par l’opération. Il évite ainsi à une infection de se généraliser dans l’organisme. Également, il favorise la cicatrisation en évitant la formation d’hématomes ou d’abcès.

Son extrémité interne au corps va ainsi se placer au niveau de la zone concernée par l’opération au niveau du bras. L’autre extrémité va se relier à un flacon qui recueille les sécrétions.

Dans cet usage, le cathéter s’appelle un drain.

Quels types de voies veineuses périphériques ?

Il existe deux types de voies veineuses périphériques, qui diffèrent par la veine à laquelle ils sont reliés.

Cathéter veineux périphérique

Le cathéter veineux périphérique (ou CVP ou KTP) consiste en un tube court, avec une faible distance entre ses deux extrémités : celle à l’intérieur du corps et celle qui dépasse de la peau.

Le site d’insertion correspond alors à l’endroit où le cathéter entre dans le corps.

L’extrémité interne du cathéter se positionne donc dans une veine superficielle de la main ou de l’avant-bras.

Son utilisation ne dépasse normalement pas 3 jours.

Midline

Il s’agit d’un tube mi-long (8 à 25cm), mis en place au-dessus ou au-dessous du pli du coude. Il s’insère alors dans des veines profondes du bras (basilique, brachiale ou céphalique). Ensuite, il atteint la veine axillaire où se positionne son extrémité interne au corps.

Normalement, son utilisation se limite à 28 jours.

Il pourra donc s’utiliser pour des traitements :

  • ne dépassant pas ce délai,
  • compatibles avec les caractéristiques des veines du bras.

Il ne conviendra donc pas à la chimiothérapie ni à certains produits d’alimentation parentérale.

Quelles caractéristiques du CVC brachial ?

Le cathéter veineux central (CVC ou KTC) installé dans le bras se nomme PICC Line

Il s’agit d’un long tube (50 à 60 cm).

Comme le Midline, il s’insère dans le bras au-dessus du pli du coude pour rejoindre une veine périphérique du bras (basilique, brachiale ou céphalique).

Ce qui le différencie du Midline est la position de son autre extrémité, dans la zone cardiaque, à la jonction de la veine cave et de l’oreillette droite.

Il transporte donc les liquides directement au niveau du cœur, comme les cathéters posés au niveau du thorax. Il s’en distingue cependant par son point d’entrée ou d’insertion , dans le bras et non le thorax. C’est pourquoi on parle de cathéter veineux central à insertion périphérique.

Sa durée d’utilisation est normalement de 1 à 3 mois.

Au niveau du site d’insertion, un dispositif, le Statlock®, permet de le fixer à la peau. Il est ensuite recouvert d’un pansement transparent.

Ce cathéter s’adapte donc à différents types de traitements par perfusion : chimiothérapie, antibiothérapie de plus de 4 semaines, nutrition parentérale.

Il peut donc s’utiliser donc dans un grand nombre de cancers, comme le poumon, le sein, la prostate, le colorectal.

Quelles sont les complications possibles ?

Comme pour tout cathéter, notamment utilisé dans la perfusion, le risque principal est l’infection. Elle peut être soit locale (au point de ponction ou au site d’insertion du cathéter) soit le long du cathéter par la colonisation de bactéries.

Le dispositif peut également entraîner des réactions allergiques, une gêne, des douleurs.

Il peut enfin provoquer un caillot ou une hémorragie.

Quelles solutions pour vivre avec le dispositif ?

Retrouvez des idées pour mieux vivre le quotidien avec un cathéter dans le bras.

Nous expédierons toutes les commandes passées jusqu’au 23 décembre à 16h.

Et reprendrons les livraisons le 2 janvier.

Passez de Belles Fêtes !