Article
gouttes rue du colibri

Challenge Couture par Vanessa

À l'occasion d'Octobre Rose, 60 000 bonnets de chimiothérapie à coudre

Merci Vanessa de nous faire découvrir cet événement solidaire auquel tout le monde peut participer.

Pour découvrir le challenge, rendez-vous sur https://lechallenge.monbonnetrose.fr/ Suivez les avancées du challenge sur Instagram : @monbonnetrose et pour la ville de Brest @vanessa_hery

Peux-tu nous dire qui est à l'origine de ce Challenge Couture?

Ce Challenge Couture est national, il est à l’initiative de l’association Mon Bonnet Rose située dans le nord de la France et a pour but de coudre 60 000 bonnets de chimiothérapie, chiffre symbolique à l’image du nombre de femmes qui sont diagnostiquées chaque année en France pour un cancer du sein. Je suis la coordinatrice du challenge pour la ville de Brest et j’ai pour le moment rassemblé une dizaine de couturières volontaires. Toute personne ayant des notions de couture peut participer. A Brest, plusieurs enseignes de tissu se sont montrées généreuses et ont offert du jersey de coton pour coudre les bonnets (Self Tissus, Tyl Tissus et Toto). Il est également possible de coudre des bonnets à partir de T-shirts que nous ne portons plus.
L’idée initiale était de réaliser un challenge collectif dans une salle polyvalente de la ville pendant 48h au mois d’octobre mais avec les contraintes sanitaires actuelles, ce sera un challenge chacun chez soi.

Pourquoi est-ce important pour toi de participer ?

Je suis photographe de reportages à Brest mais aussi couturière à mes heures perdues depuis plusieurs années.
En 2019, j’ai été traitée pendant 8 mois pour un cancer du sein triple négatif : chimiothérapie, chirurgie puis radiothérapie. Pendant mes traitements, j’ai porté des bonnets de chimiothérapie en jersey, doux et confortables, tous plus colorés les uns que les autres pour donner du peps à ma silhouette fatiguée.
Les bonnets de chimiothérapie, tout comme les perruques, permettent de conserver notre féminité pendant la maladie alors qu’on n’a plus de cheveux. Ces bonnets sont loin d’être accessoires mais sont très faiblement remboursés. Et de fait, cela fait augmenter notre « reste à charge » c’est-à-dire l’ensemble des frais annexes que nous devons supporter pendant les traitements (vernis pour protéger les ongles des mains et des pieds, crèmes hydratantes, etc …).
Alors participer à ce challenge pour la ville de Brest a été une évidence pour moi dès que j’en ai entendu parler.

Qui va bénéficier des bonnets ?

Les couturières volontaires ont jusqu’au 20 octobre pour coudre des bonnets de chimiothérapie.
Les bonnets seront tous envoyés à l’association Mon Bonnet Rose qui les comptera et les distribuera à des femmes traitées pour un cancer du sein qui n’ont pas les moyens de s’acheter de beaux bonnets de chimiothérapie, ce qui est le cas pour 25% d’entre elles qui, soit étaient déjà dans la précarité avant la maladie, soit qui y entrent à cause de la maladie.

La maladie t'a-t-elle fait changer sur l'aide aux autres et sur ta participation à des évènements caritatifs ?

Oui totalement.
Je n’ai pas souvenir de m’être autant investie pour une association avant d’être malade. Je me donne à fond, je n’ai pas peur de pousser les portes des magasins de tissus ou de parler à la presse.
La maladie m’a clairement donné confiance en moi et j’ai vraiment le sentiment d’aider mes « sœurs de combat » en leur cousant de jolis bonnets de chimiothérapie.
La réalisation d’un bonnet de chimio est très simple à la machine à coudre (il est préférable d’éviter la surjeteuse car les coutures ont besoin d’être fines afin de ne pas abîmer un cuir chevelu fragilisé par les traitements).
Pour un bonnet parfait :
*Dimensions du patron : un rectangle de 51x24cm et un rond de 17cm de diamètre – Jersey de coton (pour que le bonnet soit doux)
*Une machine à coudre et des fournitures : ciseaux à tissu, règle, stylo ou feutre, épingles, fil en polyester assorti au tissu
En ce qui me concerne, je vais bien (hourra !) et je prépare la reprise de mon activité photographique pour le mois de janvier 2021 (www.objectifpetits.com).